samedi 10 avril 2010

La terreur


Voici le vison. Pour moi qui est trappeur depuis mon tout jeune âge, ce petit mustelidé est sans doute le plus difficile animal à fourrure à trapper sur une base rentable. Quelques visons dans votre lot de fourrure n'est pas un exploit en soi mais prendre une trentaine de visons demande une connaissance des habitudes de ce petit fantôme qui laisse peut de trace. De plus, pour la grosseur de la bête, il couvre un territoire très grand particulièrement pour les mâles. Un peu comme le chevreuil, le trappeur qui a pris le temps de comprendre les besoins de cet animal et son régime alimentaire naturel va le trouver et pouvoir en profiter. Deux secrets: les appâts très frais et les passes naturelles et des bons leurres. Bon samedi Louis